Répertoire Québec Nature

Définition de bryophytes
Les bryophytes font partie du règne végétal. Ce sont de très anciennes plantes, sans doute les premières à avoir colonisé la terre après que les algues soient sorties de l'eau. On trouve trois groupes de bryophytes :

     les anthocérotes,
 

     les hépatiques,
 

     les mousses.
 

        Les sphaignes, qui font partie des mousses, sont considérées par plusieurs
        comme un groupe à part entière.
 

        Il en va de même pour les andréales.


Le cycle de vie d'une bryophyte se fait en alternance de deux générations : le gamétophyte et le sporophyte.

     Gamétophyte

Le gamétophyte est la partie verte d'une bryophyte, il contient de la chlorophylle. Les gamétophytes sont donc autotrophes, c'est-à-dire qu'ils produisent eux-mêmes la matière organique dont ils ont besoin pour se nourrir. Ceci grâce à la photosynthèse, ce processus qui consiste à produire des glucides à partir de l'eau et du gaz carbonique qu'ils absorbent par leurs cellules, en se servant de l'énergie lumineuse du soleil.

Les gamétophytes n'ont pas nécessairement besoin de terre ou de sable pour s'implanter, car ces plantes n'ont pas de racines. Elles ne sont pourvues que de rhizoïdes, qui ressemblent à première vue à des racines, mais qui n'en sont pas. Ces rhizoïdes ne sont pas vascularisés, ils ne servent donc pas à transporter l'eau et les minéraux du sol vers la plante. Leur seule fonction est de maintenir la plante agrippée au substrat.

Substrat qui peut être de la terre, de la roche, de l'écorce ou tout simplement d'autres bryophytes.

Même si ces plantes n'ont pas de racines véritables, le substrat joue un rôle dans la biologie de la plante.

Ces plantes sont, pour la plupart, très petites et très près du substrat. Donc lorsqu'il pleut, les plantes sont éclaboussées par la pluie ou baignent complètement dans l'eau qui transporte alors la matière organique et les minéraux de l'environnement immédiat. C'est alors que chacune des cellules du thalle, des feuilles et des tiges absorbe l'eau et les minéraux.

C'est ainsi que l'on trouvera certaines mousses et hépatiques qui s'installeront davantage sur de la roche sédimentaire (roche calcaire), car ces plantes tolèrent le carbonate de calcium.

D'autres préféreront s'installer sur de la roche granitique, donc acide.

La petite taille des gamétophytes, le fait qu'ils soient éclaboussés ou même périodiquement submergés dans l'eau, est essentielle à la reproduction sexuée. En effet, les gamétophytes mâles produisent des spermatozoïdes biflagellés, qu'on nomme plus précisément des anthérozoïdes. Ceux-ci nagent en spirale, les flagelles vers l'avant.

Les gamétophytes dépendent donc de l'eau pour se reproduire puisque l'anthérozoïde doit nager jusqu'à l'ovule.

     Sporophyte

Le sporophyte vit en parasite sur le gamétophyte dont il dépend pour se nourrir. Il est photosynthétique chez les anthocérotes. Chez les mousses, il fait aussi la photosynthèse jusqu'à ce que la capsule soit mature.

À maturité, le sporophyte libère des spores qui seront transportés dans l'air et iront se déposer plus loin pour germer. Lors de la germination, il y a d'abord la formation du protonéma, duquel naîtra le gamétophyte.

 Exemples de sporophytes de mousses.
 De gauche à droite : Mnium sp, Grimmia sp, Diphyscium foliosum, Buxbaumia piperi, Sphagnum sp (groupe Sphagnum)


 Exemples de sporophytes d'hépatiques.
 De gauche à droite : Conocephalum salebrosum, Preissia quadrata subsp. quadrata, Ptilidium pulcherimum, Ptilidium pulcherimum (ouvert), Pellia epiphylla


Principales différences entre les hépatiques et les mousses.
Hépatiques Mousses
Gamétophyte :

Le gamétophyte des hépatiques a une symétrie dorso-ventrale. On trouve deux types de gamétophytes : thalloïde, c'est-à-dire sans division entre tige et feuilles; feuillé, dont les deux principaux rangs de feuilles sont disposés de part et d'autre de la tige. Un troisième rang de feuilles peut être présent sous la face ventrale de la tige.

Des oléocorps - petites gouttes d'huile essentielle - sont présents à l'intérieur des cellules de plusieurs hépatiques.

Absence de nervure sur les feuilles des hépatiques feuillées; nervure présente sur le thalle de quelques espèces d'hépatiques thalloïdes.

Gamétophyte :

Le gamétophyte des mousses est feuillé, les feuilles étant disposées tout autour de la tige, sur trois ou cinq rangs, à l'exception des genres Fissidens et Schistostega (sur deux rangs) ainsi que du genre Sphagnum dont les feuilles sont disposés sur deux types de rameaux tout autour de la tige. Le gamétophyte d'une mousse n'est jamais thalloïde.

Absence d'oléocorps.



Nervure présente sur les feuilles d'un bon nombre de mousses.

Sporophyte :

Sur les hépatiques feuillées, se développe dans un périanthe (petite enveloppe sur le gamétophyte). Lorsqu'il est à maturité, le sporophyte sort du périanthe poussé par la soie hyaline (translucide) qui s'allonge.

Sporophyte :

Se développe au sommet de la soie, à l'extérieur du gamétophyte. La soie est vascularisée.


On a dénombré à ce jour 862 espèces de bryophytes au Québec : 631 mousses, 227 hépatiques et 4 anthocérotes. La science qui étudie les bryophytes est la bryologie.

Répertoire Québec Nature
   Page d'accueil
   Bloc-notes
Plantes vasculaires
Bryophytes
Algues
Champignons
Lichens
Lieux d'observation intéressants
Jeux
Votre hôte